CALENDRIER DES CONCERTS OCTOBRE – NOVEMBRE 2019
 

 

SYMPHONIQUE 

SOKHIEV / GLUZMAN

Mercredi 2 et jeudi 3 octobre 2019 – 20h30

Philharmonie, Grande salle Pierre Boulez

 

Tugan Sokhiev direction
Vladim Gluzman violon
Orchestre de Paris

Johannes Brahms
Concerto pour violon en ré majeur, op. 77

Sergueï Prokofiev
Symphonie n° 5 en si bémol majeur, op.100

Ce premier concert du chef russe Tugan Sokhiev à la tête de l’Orchestre de Paris convoque deux monuments.
Après le Concerto n° 2 de Prokofiev, qui avait marqué les esprits en 2016, Vadim Gluzman revient dans celui de Brahms. Dédié au grand Joseph Joachim, cette œuvre est le résultat d’un dialogue quasi permanent entre les deux artistes. La partie soliste apparaissait à certains si peu jouable, le scepticisme était tel qu’Hans von Bülow affirmait qu’il s’agissait non pas d’un concerto “pour le violon” mais “contre le violon”. Sa vitalité et son lyrisme triomphants lui ont pourtant rapidement valu une popularité universelle.
C’est un lyrisme plus flamboyant encore qui innerve la Cinquième Symphonie de Prokofiev, avec cette touche motoriste et déchirante caractéristique de son auteur.

Retrouvez Tugan Sokhiev
Mercredi 15 et jeudi 16 janvier 2020
Berlioz, La Damnation de Faust

Tarifs : de 10 à 50€

CINÉ-CONCERT

CHARLIE CHAPLIN WITH A SMILE

Mercredi 9 et jeudi 10 octobre 2019 – 20h30

Philharmonie, Grande salle Pierre Boulez

Frank Strobel direction
Orchestre de Paris

 

Musiques de Johannes Brahms, Charlie Chaplin, Richard Wagner

 

 

 

En écho à l’exposition que la Philharmonie consacre à Charlie Chaplin (du 11 octobre 2019 au 26 janvier 2020), une sélection d’extraits d’œuvres inoubliables projetées sur grand écran – Les Lumières de la ville, Les Temps modernes, Le Kid, Le Dictateur – est accompagnée par de la musique composée par Chaplin lui-même, mais aussi par Brahms et Wagner. Grâce à des inédits jamais projetés, l’héritage d’un des plus grands artistes du XXe siècle revit en ciné-concert. Doué d’un grand sens mélodique, Charlie Chaplin a parsemé de thèmes d’une redoutable efficacité – confiant à des collaborateurs le soin de les habiller instrumentalement – certains de ses films les plus populaires. Comble de l’ironie, le seul Oscar (pour les Feux de la rampe) qui lui fut décerné ne vint pas récompenser ses talents de réalisateur, de scénariste ou de comédien, mais de musicien.
 
En collaboration avec European Film Philharmonic Institute et Roy Export S.A.S 

Ciné-conférence
Mercredi 9 octobre à 19h / Salle de conférence, Philharmonie (entrée libre)
Charlot face à son univers sonore. Animée par Serge Bromberg

Tarifs : de 10 à 40€

 

SYMPHONIQUE 

ROTH / DAVIDSEN

Mercredi 16 et jeudi 17 octobre 2019 – 20h30

Philharmonie, Grande salle Pierre Boulez

François-Xavier Roth direction
Lise Davidsen soprano
Orchestre de Paris
 
Anton Webern
Passacaille en ré mineur
Richard Strauss
Quatre derniers lieder, pour soprano et orchestre
Igor Stravinski
Petrouchka, scènes burlesques en quatre tableaux

François-Xavier Roth nous convie à un riche et contrasté panorama musical de la première moitié du XXe siècle. Encore ancrée dans le postromantisme, la Passacaille de Webern brille d’un sombre éclat, préparation idéale au lyrisme envoûtant des Quatre Derniers Lieder de Strauss, interprétés par l’impressionnant soprano dramatique de Lise Davidsen. Ultime coucher de soleil du romantisme en musique, déchirant adieu à la vie d’un créateur de 84 ans autant qu’hommage à la voix qu’il aura si bien servi, ces Quatre Derniers Lieder furent créés à titre posthume en 1950 par Kirsten Flagstad et Wilhelm Furtwängler. Les rythmes acérés et l’orchestration rutilante de Petrouchka puisant parfois dans des airs traditionnels – réussite majeure de Stravinski et des Ballets russes –, apportent un revigorant contraste.

Avant le concert – Clé d’écoute
Mercredi 16 octobre à 19h30 / Salle de conférence, Philharmonie (entrée libre)
Sur les pas de Petrouchka par Claire Paolacci

Retrouvez François-Xavier Roth
Mercredi 20 et jeudi 21 mai 2020
Beethoven / Strauss

Tarifs : de 10 à 50€

SYMPHONIQUE 

DOHNANYI / PRATS / GATTET

Mercredi 23 et jeudi 24 octobre 2019 – 20h30

Philharmonie, Grande salle Pierre Boulez

Christoph Von Dohnányi direction

Vicens Prats flûte
Alexandre Gattet hautbois

Joseph Haydn
Symphonie n° 12 en mi majeur Hob. I:12
György Ligeti
Double concerto pour flûte, hautbois et orchestre
Johannes Brahms
Symphonie n° 3 en fa majeur, op.90

Christoph von Dohnányi n’aime rien tant qu’offrir au public l’occasion de voyager dans le temps en mêlant les répertoires : le classique avec la Douzième Symphonie de Haydn, le romantique avec la Troisième de Brahms, enfin le moderne, avec l’attrayant Double Concerto de Ligeti.
Bien que ne figurant pas au nombre de ses partitions les plus connues, la concise Symphonie n°12 de Haydn culmine dans un Adagio noblement expressif. Malgré son ampleur, la Symphonie n° 3 de Brahms se caractérise par son intimiste et prenant lyrisme. Violoncelles et cors magnifient le thème si nostalgique du troisième mouvement, repris de nombreuses fois dans des chansons et musiques de films.
Très à l’aise notamment dans le répertoire moderne, Christoph von Dohnányi a toujours accordé à Ligeti une place de choix dans ses programmes, le grand chef allemand assurant lui-même la création, à Berlin en 1972, du Double concerto pour flûte et hautbois.

Tarifs : de 10 à 50€

 

SYMPHONIQUE 

XU ZHONG / ANGELICH

Mercredi 6 et jeudi 7 novembre 2019 – 20h30

Philharmonie, Grande salle Pierre Boulez

Xu Zhong direction

Nicholas Angelich piano
Orchestre de Paris

Maurice Ravel
Alborada del Gracioso, pour orchestre

Serge Rachmaninoff
Rhapsodie sur un thème de Paganini pour piano et orchestre, op.43

Maurice Ravel`
Rhapsodie espagnole, pour orchestre
Boléro, pour orchestre

Coloriste hors pair, Ravel atteignit les sommets dès sa Rapsodie espagnole, miracle de finesse, de sens de l’atmosphère et de sensualité où la danse (Malagueña, Habanera) règne en maître. Cette œuvre dans laquelle Ravel ne voyait qu’une “étude d’orchestre” suscita dès sa création en 1908 une admiration unanime. Elle témoigne de sa fascination pour un pays dont les rythmes ne cesseront de l’influencer, jusqu’au Boléro, dont le triomphe étonna son auteur même.
Feu d’artifice aussi avec une rhapsodie plus satanique encore, celle de Rachmaninoff, avec Nicholas Angelich qui retrouve son ancien condisciple de conservatoire, le chef et pianiste Xu Zhong.

Tarifs : de 10 à 50€

 

SYMPHONIQUE 

ORAMO / KOMSI

Mercredi 20 novembre 2019 – 20h30

Philharmonie, Grande salle Pierre Boulez

Sakari Oramo direction

Anu Komsi soprano
Orchestre de Paris

Aaron Copland
Fanfare for a Common Man

Magnus Lindberg
Accused, pour soprano et orchestre

Piotr Ilyitch Tchaïkovski
Symphonie n° 4 en fa mineur, op.36

 

En ouverture de ce programme aux résonances politiques fortes, la patriote Fanfare for a Common Man de Copland puise son inspiration dans le jazz.
Créé à Londres en 2015, Accused de Magnus Lindberg s’appuie quant à lui sur plusieurs interrogatoires : celui de Mlle Théroigne de Méricourt, victime des turbulences de la Révolution française ; un autre, effectué par la Stasi dans les années 1960 ; enfin ceux du soldat Bradley Manning (devenu Chelsea Manning), à l’origine des fuites WikiLeaks.
Comme en écho à l’œuvre de Lindberg, la Symphonie n° 4 de Tchaïkovski, imprégnée de l’idée de fatum, de destin funeste malgré la légèreté des pizzicati des cordes du Scherzo et l’exubérance d’un Finale fiévreux, vient clore ce concert dirigé par Sakari Oramo dont c’est le grand retour à l’Orchestre de Paris.

Tarifs : de 10 à 50€

 

 

ET AUSSI…

MUSIQUE DE CHAMBRE / CONCERT PROMENADE AU MUSÉE

SUR UN AIR D’OFFENBACH

Dimanche 3 novembre 2019 – 14h30 & 15h30

Musée de la musique – Cité de la musique

Musiciens de l’Orchestre de Paris

Œuvres de Jacques Offenbach

 

Les musiciens de l’Orchestre de Paris vous proposent de fêter les 200 ans de Jacques Offenbach en savourant sa musique de chambre et ses grands airs d’opéra. Douceur, légèreté et malice sont les ingrédients de cet après-midi.

Tarif (entrée du musée incluse) : 8€
Gratuit pour les moins de 26 ans

 

CONCERT EN FAMILE

CASSE-NOISETTE

Samedi 30 novembre 2019 – 15h00

Philharmonie, Grande salle Pierre Boulez

Dans le cadre du week-end Orchestres en fête “En famille”
 

Roderick Cox direction
Orchestre de Paris
Clément Lefèvre illustrations
Mélanie Guyard scénario d’après le conte d’Hoffman / Alexandre Dumas

 

Piotr Ilyitch Tchaïkovski
Casse-Noisette (Extraits du ballet)

Ballet célèbre entre tous, conte de Noël enchanteur adapté  d’E.T.A Hoffmann  dans  la  version  d’Alexandre Dumas père, Casse-Noisette de Tchaïkovski devient un spectacle illustré pour les petits et les grands. Nombre de ses danses, passées à la postérité, telles la Valse des fleurs, la Danse de la fée dragée, la Danse des mirlitons, témoignent d’un art raffiné, limpide, plein d’élan et d’une formidable fraîcheur mélodique. Les innovations de timbres abondent, comme l’utilisation, pour la première fois, d’un célesta dans la Danse de la fée dragée, instrument « doué d’une sonorité divine » qu’il voulut absolument utiliser avant que Rimski-Korsakov ou Glazounov ne s’en emparent.

 

Pour ce spectacle en famille
avec grand orchestre,le chef américain
Roderick Cox fait ses débuts à
l’Orchestre de Paris
Tarifs : 10€ enfant, 12€ adulte
À partir de 6 ans